Aucune licence de construction supplémentaire ne sera accordée tant que l’étude de capacité de charge de la paroisse n’aura pas été réalisée. C’est la mesure adoptée à l’unanimité par tous les conseillers du commun d’Escaldes-Engordany.

Échafaud-Engordany arrête temporairement l’octroi de licences de construction. Il le fait depuis ce même mardi, pour éviter l’effet appel que d’autres moratoires ont généré. La loi permet la suspension pendant un an, mais la volonté est de pouvoir la lever le plus vite possible.

Pour ce faire, il faudra disposer des études de capacité de charge de la paroisse, qui doivent définir le maximum de croissance possible. Un outil qui sera crucial pour la révision du plan d’urbanisme qui doit être réalisé cette année et qui doit créer un urbanisme plus équilibré et durable.

Ordino décréta également la suspension des licences à l’époque. La mesure sera pendant deux mois en phase d’exposition publique. Il a été adopté à Escaldes-Engordany à l’unanimité.

« Parler pour arrêter n’a aucun sens. Mais s’arrêter pour faire un bon urbanisme dans la paroisse, équilibré. Que le pays garde son bien-être et surtout son service ».
Rosa Gili, consul majeur d’Escaldes-Engordany

« Ce que nous demandons, c’est de travailler pour pouvoir préparer le PUITS après l’étude du chargement et qu’il ne soit pas prolongé dans le temps ».
Anna Garcia, conseillère de la minorité d’Escaldes-Engordany

En ce qui concerne les fameuses études, les consuls ont déclaré qu’ils attendaient des rapports du gouvernement sur des aspects tels que l’énergie et la santé pour les analyses de capacité de charge.

Source officielle: https://www.govern.ad/altres-noticies/item/15915-el-govern-anuncia-una-suspensio-transitoria-de-les-autoritzacions-d-inversio-estrangera-en-immobles